Accueil » Comprendre et combattre la pollution intérieure

Comprendre et combattre la pollution intérieure

par

La pollution de l’air intérieur est un problème souvent négligé qui peut avoir des répercussions considérables sur notre santé. Dans cet article, nous aborderons les principales causes et sources de cette pollution ainsi que les méthodes pour purifier l’air de votre maison.

Pollution intérieure : comment apparaît-elle ?

On pense souvent à tort que seul l’air extérieur est pollué et que nos maisons sont épargnées par cette contamination. Mais ce n’est pas le cas. En réalité, plusieurs facteurs contribuent à la pollution de l’air intérieur :

  1. Les produits chimiques présents dans nos matériaux de construction et nos meubles : certains matériaux libèrent dans l’air intérieur des substances nocives telles que le formaldéhyde ou le benzène. Les colles et les vernis utilisés pour fabriquer les meubles en aggloméré peuvent également émettre ces mêmes substances nocives;
  2. Les appareils de combustion : les chaudières, poêles et cheminées peuvent émettre du monoxyde de carbone (un gaz inodore et mortel) ainsi que d’autres substances toxiques lorsqu’ils fonctionnent sans une aération suffisante;
  3. Les produits d’entretien et de nettoyage : détergents, désinfectants, nettoyants pour vitres, insecticides… tous ces produits contiennent des substances chimiques qui peuvent être irritantes ou allergisantes pour l’appareil respiratoire;

Les conséquences de la pollution intérieure sur la santé

La pollution intérieure peut avoir des effets néfastes sur notre santé, tels que :

  • Des irritations des yeux, du nez et de la gorge, pouvant entraîner des difficultés à respirer;
  • L’apparition ou l’aggravation d’allergies et d’asthme chez les personnes sensibles;
  • Le développement de maux de tête, de vertiges et de fatigue;
  • À long terme, une exposition chronique à certains polluants peut même augmenter le risque de développer un cancer ou causer des troubles neurologiques.

Il est donc essentiel de prendre des mesures pour assainir l’air de nos maisons afin de prévenir ou de minimiser ces effets sur notre santé. Pour cela, nous avons plusieurs options :

Purifier l’air : la ventilation naturelle et mécanique

Tout d’abord, il est indispensable de bien ventiler son logement. La ventilation permet en effet de diluer les polluants présents dans l’air intérieur et de les évacuer vers l’extérieur. Une aération régulière de 10 minutes par jour est recommandée, même en période froide.

En complément de la ventilation naturelle, il existe également des systèmes de ventilation mécanique qui assurent un renouvellement continu de l’air. Ces dispositifs peuvent être centralisés ou localisés selon les besoins. Ils permettent d’évacuer l’air vicié et de le remplacer par de l’air plus pur venant de l’extérieur.

Utiliser des purificateurs d’air pour un air sain

Pour une solution plus efficace, de nombreuses personnes optent pour le filtrage d’un purificateur d’air, qui peut contribuer significativement à améliorer la qualité de l’air intérieur. Les purificateurs d’air sont des appareils qui, grâce à leurs différents types de filtres, peuvent capturer une grande variété de polluants présents dans l’air :

  • Les filtres HEPA (High Efficiency Particulate Air) éliminent les particules les plus fines telles que les poussières, les pollens, les squames d’animaux et même certaines bactéries;
  • Les filtres à charbon actif absorbent les gaz et les odeurs indésirables provenant notamment de la cuisine ou du tabagisme;
  • Les ioniseurs, quant à eux, émettent des ions négatifs qui se lient aux particules en suspension dans l’air en facilitant ainsi leur capture.

Choisir le bon purificateur d’air

Afin de choisir le purificateur d’air le mieux adapté à vos besoins, il convient de prendre en compte certains critères tels que :

  1. L’espace à couvrir : veillez à sélectionner un purificateur ayant une capacité suffisante pour traiter l’air de la surface concernée;
  2. Les niveaux sonores : certains appareils peuvent être plus ou moins bruyants, vérifiez les décibels émis avant tout achat;
  3. Le coût d’utilisation : tenez compte du coût de remplacement des filtres et de la consommation électrique;
  4. Les fonctions supplémentaires : certains purificateurs possèdent des capteurs qui ajustent automatiquement leur fonctionnement en fonction de la qualité de l’air détectée, tandis que d’autres offrent des modes de filtration spécifiques (anti-allergène, anti-odeur…).

Adopter des gestes simples au quotidien pour réduire la pollution intérieure

Enfin, il est important d’adopter des comportements responsables pour minimiser la pollution de l’air intérieur :

  • Choisissez des produits d’entretien écologiques ou fabriquez vos propres produits à base d’ingrédients naturels;
  • Optez pour des matériaux de construction et des meubles peu émissifs en composés organiques volatils (COV);
  • Préférez les peintures écologiques aux peintures conventionnelles;
  • Veillez à entretenir régulièrement les appareils de combustion et les systèmes de ventilation.

Ainsi, en prenant ces précautions et en investissant dans un purificateur d’air adapté, vous pouvez contribuer activement à l’amélioration de la qualité de l’air dans votre logement et préserver ainsi la santé de ses occupants.

Tu pourrais aussi aimer